Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous voila rentres dans le Laos depuis deux jours et deja de belles aventures a raconter. Nous sommes arrives dans la premiere ville au Nord du Laos, a 60 kms de la frontiere chinoise, apres un voyages de 3 jours depuis Pekin. Premier bivouac au bord d'une riviere et c'est parti pour un trek de deux jours dans une reserve naturelle ou la jungle separe quelques villages tribaux qui vivent en autarcie. Jusqu'ici tout va bien et le decor s'annonce meme tres interessant mais ca va se gater... On marche trois heures dans une jungle magnifique, moins hostile que redoute, ou les plantes font la course a la lumiere ce qui donne des arbres dont les troncs depassent les 80 metres de haut. En passant le premier village tribal, on s'arrete pour dire bonjour ("saba di") aux gens que l'on croise, et on fait attention a respecter toutes les regles que l'on avait pu lire dans l'office du tourisme de Luang Namtha, d'ou nous avions pris le plan du trek. Le seul probleme etant que l'office du tourisme ne nous avait aucunement informe de l'obligation d'etre accompagne d'un guide local. C'est ainsi que nous nous sommes retrouves en slips en train, sans en avoir la moindre idee, de laver notre linge dans la riviere de la foret sacree. Cette bevue de taille nous a valu une prise de contact musclee avec les Indigenes qui nous ont pris en sandwich, l'arme en bandouliere (mais pas au poing) pour nous ramener, manu militari, dormir et manger au village, contre une "donnation libre" fixee a un prix exhorbitant. Notre tentative de sprint dans la jungle le lendemain matin pour s'en debarasser a ete vaine: deux locaux nous ont rattrapes en un rien de temps, malgre leurs tongs, et nous ont escortes jusqu'a l'office du tourisme pour se plaindre de nous.

L' "eco-tourisme", tel qu'il est appele dans cette region du Laos, est encore loin de ce qu'il devrait etre. On a surement fait une erreur dans la facon de nous deplacer dans cette jungle et a travers ces villages, d'autant qu'il y avait beaucoup de choses a apprendre dans ces tribus reculees. Mais le fait est que, sur le fond comme sur la forme, la facon dont ils se sont comportes avec nous, le fait de nous faire dormir au village mitraillette a la main restera grave comme un tres mauvais souvenir.

Sinon, le contact avec les Laotiens en dehors de la reserve, est tres agreable, ils sont souriants et disent bonjour, c'est tout simple, contrairement aux Chinois moins expressifs. Et la bouffe laotienne est magnifique!

Demain, on part en direction de la "grande ville" Luang Phrabang. Plus d'infos tres bientot!

Tag(s) : #Indochine 2007

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :