Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme vous avez pu le constater, la suite des articles sur le tour de Chine se fait attendre. Il en reste une dizaine qui seront tous en ligne d'ici fin Décembre. J'ai une soutenance dans une semaine, ce qui me prend énormement de temps en ce moment.
En attendant, je mets en ligne un texte écrit par Sylvain, un ami français qui étudie aussi à la faculté Jiaoda et qui a eu droit à une séance de sensibilisation sur le SIDA, dédiée à des universitaires chinois en deuxième et troisième année de licence...


La semaine dernière on nous a distribué (dans une classe de lettres chinoises modernes et classiques, constituée d'élèves chinois en deuxième et troisième année de license) un questionnaire sur le SIDA. Le but était, semble-t-il, d'évaluer les connaissances des étudiants sur la maladie. Jusque là, la démarche est louable. Là où ça se gâte un peu, c'est quand on arrive au sondage d'opinion sur la maladie et les personnes qui en sont atteintes. Je vous en livre la traduction, non sans vous rappeler qu'une traduction peut impliquer un brin de subjectivité.

Qu'est-ce qui vous paraît le plus important pour prévenir et contrôler la transmission et la propagation du SIDA? (plusieurs choix possibles)
1) La fidélité et la droiture, le respect de la morale
2) Une lutte ferme contre la pornographie, la prostitution et la drogue
3) Le contrôle strict des produits sanguins
4) Une action pour une prise de conscience de l'importance de se protéger


Dans la série de questions qui suit, il s'agit de donner son avis en choisissant parmi des choix allant de "complètement d'accord" à "pas du tout d'accord":


_La plupart des malades du SIDA doivent s'en prendre à eux-mêmes.
_La plupart des malades du SIDA méritent leur sort.
_Les personnes séropositives ne devraient pas être autorisée à manger dans les mêmes restaurants que les autres personnes.
_J'aurais peur de contaminer ma famille ou mes amis si je travaillais avec un malade du SIDA.
_Un enfant dont un des deux parents a été contaminé par le SIDA ne devrait pas vivre avec eux.
_J'estime que les malades du SIDA ont droit aux mêmes soins et à la même protection que les autres malades.
_Il faut faire particulièrement attention à donner des soins au malades du SIDA.
_Si quelqu'un contracte le SIDA en consommant de la drogue par voie intra-veineuse, c'est bien fait pour lui.
_J'estime que les femmes qui transmettent le VIH à leur enfant en leur donnant naissance devraient être jugées pour mauvais traitement sur enfants.
_Les comportements homosexuels devraient être illégaux.
_J'ai plus de compassion pour les personnes qui contractent le SIDA par transfusion que pour celles qui le contractent par consommation intra-veineuse de drogue.
_Le compagnon d'un malade du SIDA homosexuel a le droit d'être traité avec autant de politesse et de respect que le compagnon d'un malade du SIDA hétérosexuel.
_Il faut traiter les malades du SIDA avec autant de respect et de politesse que les autres personnes.
_Si je découvrais qu'un(e) de mes ami(e)s est homosexuel(le), je ne voudrais plus être ami(e) avec lui(/elle).
_Les enfants et les adultes qui contractent le SIDA par transfusion méritent plus  d'être soignés que les personnes qui l'ont contracté en prenant des médicaments par voie intra-veineuse.*
_J'éprouve peu de compassion pour les personnes qui ont contracté le SIDA à cause de leur débauche sexuelle.
_J'éprouve de la compassion pour la souffrance des malades du SIDA.
_Je suis prêt à faire un geste pour les malades du SIDA, et pour rendre leur vie moins dure.
_Si je savais qu'il y a dans son école un professeur homosexuel, j'aurais peur que mon enfant contracte le SIDA.
_Je pourrais avoir peur de contracter le SIDA en ayant des contacts sociaux avec un homosexuel malade du SIDA.

*C'est assez incroyable pour mériter d'être vérifié, n'hésitez pas. Cependant, le dictionnaire Wenlin me donne "application of medicine" dans le texte original, le Robert et Collins mini me traduit "medicine" par "médecine" ou "médicament", et le Cambridge Dictionary of American English semble confirmer ces deux traductions.


Voilà, rappelons qu'une importante partie des malades du SIDA de Chine ont contracté la maladie en vendant leur sang, pas à des particuliers, dans des conditions d'hygiène lamentables. Notons aussi que si l'on est victime de son éducation, on l'est d'autant plus que celle-ci est mauvaise. Or, les connaissances du Chinois moyen sur la maladie sont assez minces. Dès lors, des questions ne prêtant peut-être pas, pour certains, à polémique, celles sur le sort mérité des consommateurs de drogue, ou la responsabilité d'une mère malade dans le sort de son enfant par exemple, restent de celles qui valent d'être débattues. Nuançons toutefois nos réactions à ce questionnaire: son but est sans doute de cerner les clichés et la discrimination dont souffrent les personnes malades, pour lutter contre par le biais de l'éducation. J'avance cela sans peur des sarcasmes des plus cyniques parce que le gouvernement a lancé une politique volontaire (même si un peu naïve) de sensibilisation de la population au problème du SIDA (hier encore, a été organisé un mouvement "d'accolades aux malades du SIDA").  Pour ma part, je trouvais intéressant de faire connaître le contenu de ce questionnaire, car s'il a pour objectif louable de creuser les tranchées du combat contre l'ignorance sur la maladie, la lutte promet, au vu des questions, d'être longue.

Tag(s) : #Autres

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :